• Il en restait une ...

    avec un peu d'eau en forme de ... pour Domimousse

    Il en restait une ...

     


    4 commentaires
  • Sous la pluie battante, elles sont là ... Augustine la mésange bleue, cachée sous le lierre et Agathe la mésange charbonnière. 

    Par grand froid, certains oiseaux peuvent, sur une nuit perdre jusqu’à 10% de leur poids et parfois plus, ils doivent donc absolument trouver de la nourriture pendant les courtes journées d’hiver pour compenser cette perte de poids. C’est cette nourriture qui leur permettra de garder leur chaleur pour lutter contre le froid. Si nos amis ne trouvent pas suffisamment à manger il mourront de froid à courte échéance.

    Les mésanges, les roitelets, les rouge-gorge et tous les petits oiseaux comme les troglodytes sont des espèces particulièrement fragiles, comme vous l’avez compris, c’est le manque de nourriture qui tue et non le froid. Je le dis encore une fois, ce serait dramatique pour eux si vous deviez interrompre leur nourrissage en pleine période de froid car ils se livreraient à une lutte sans merci pour la maigre pitance que la nature leur offre en cette période.

    Ce sont les plus petits oiseaux qui ont besoin de grandes quantités de nourriture, un rouge-gorge par exemple doit manger l’équivalent d’un quart de son poids corporel s’il veut survivre, un troglodyte doit manger continuellement, 90% des oiseaux de cette espèce peuvent disparaître lors d’hivers particulièrement froids

    Sous la pluie battante,

    Sous la pluie battante,

    Sous la pluie battante,

    Je pèse entre 7.5 et 14 grammes et peut vivre 12 ans

    Sous la pluie battante,

    Sous la pluie battante,

    Sous la pluie battante,

    Je pèse entre 16 et 21 grammes, je peux vivre 15 ans.

    Elles sont très méfiantes les premiers jours, la pluie redouble, je photographie derrière le carreau.

    Soyez indulgents, cliquez sur les photos pour mieux les voir

    Il est 14 heures 30, c'est un ballet d'oiseaux !

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    "24 heures photo" chez Patricia

    24 heures photo chez Patricia

     La symphorine (principalement Symphoricarpos albus et hybrides) est un arbuste caduc de la famille des Caprifoliacées dont la taille varie entre 80 cm et 1,80 m. Son port est érigé mais il s’étale aussi  car il drageonne. Ses rameaux fins et peu ramifiés portent des feuilles ovales vert bleuté.

    De juin à octobre (nous sommes début janvier !!!) apparaissent des fleurs roses en forme de clochettes groupées en glomérules. Elles sont peu visibles et sans grand intérêt. Elles donnent en revanche de très beaux fruits blancs nacrés, roses ou même rouges et blancs dont la forme ronde fait penser à des perles. Elles persistent tout l’hiver sur les rameaux nus. Attention, ces baies sont toxiques.

    24 heures photo chez Patricia

    Une pervenche ! Le long d'un talus tout près de chez moi ! Il y en avait une vingtaine ...

     


    5 commentaires
  • c'est une photo du net

    Roses de Noël


    5 commentaires
  • Hier, il pleuvait comme vache qui pisse ... Pas trop envie de marcher !

    Je me suis décidée en milieu d'après-midi : je suis allée m'inscrire pour un nouveau voyage organisé. 

    Un bouquet de roses pour égayer la maison

     

     


    11 commentaires
  •  Oiseau entièrement noir, y compris les pattes et le bec. Son bec est plus effilé que celui du corbeau et les plumes de son cou ne sont pas ébouriffées. L'extrémité de sa queue est carrée. Elle se distingue du corbeau freux par son bec plus large, qui n'est pas blanchâtre. Les sexes sont identiques. Jeunes, ils sont semblables aux parents. Ils restent avec eux plusieurs semaines après avoir quitté le nid. 

    La dame a cassé des oeufs sur la traversée ... pas perdus pour tout le monde.

    La corneille a du travail : protéger la trouvaille et éloigner les goélands voraces


    9 commentaires
  •  

    6 décembre : St Nicolas

    6 décembre : St Nicolas


    5 commentaires
  • Nostalgie : Passe-rose et Pyrrhocore

    "24 heures photo"

    chez Patricia

    Nostalgie : Passe-rose et Pyrrhocore

    ma photo est la nostalgie de belles fleurs et d'insectes

    n'hésitez pas à cliquer 2 fois sur la photo !

    Nostalgie : Passe-rose et Pyrrhocorecomme Lydie L.

     


    26 commentaires
  •  

    Je précise que la vidéo ET la photo ne sont pas de moi et,

    remercie par avance les photographes, vos commentaires leur seront destinés.

     

    Voici quelques jours, j'ai reçu un petit livret de La hulotte n° 103 qui parle sur 26 pages de mon ami le rouge-gorge.

    C'est bien écrit, illustré d'une façon amusante et j'ai appris beaucoup de choses ... encore ! Comme le chant de cet oiseau qui est dans le top dix des plus beaux chants d'oiseaux, il arriverait juste après celui du rossignol. Une mélodie gaie, légère, tendre, pleine de charme et de mélancolie paraît-il, comparable au gazouillis d'une petite cascade d'eau fraîche.

    Comme l'emplacement de son nid, comme la couleur du plumage des petits qui ont un pyjama marron, couleur de feuille morte, et surtout parsemé de points jaunes qui imitent admirablement les petites taches de soleil filtrant à travers les feuillages sur le sol.

    Vous le saviez vous ? J'ai encore beaucoup de choses à savoir sur les oiseaux ... sur les animaux.

    Le chant du rouge gorge

     


    10 commentaires
  • chez Bernieshoot que je cite :

    "Comme nous avons eu un avant et un après la première guerre mondiale, la seconde guerre mondiale, la guerre d’Algérie, le 11 septembre, le 21 septembre, le 7 janvier nous sommes désormais dans l’après 13 novembre"

    Flower Power 2015 : Fleurs de commémorationFlower Power 2015 : Fleurs de commémoration

    Flower Power 2015 : Fleurs de commémoration

     

    Flower Power 2015 : Fleurs de commémoration

     

     


    11 commentaires

  • 4 commentaires