• 6 commentaires
  • BILAN DE LA CROISIERE

    Je trouve que çà vaut le coup de vivre cette expérience 8 ou 12 jours comme moi. S'endormir dans une ville et se réveiller dans une autre c'est magique. Seul au monde sur cette immensité d'eau : pas de navire à l'horizon ou qui nous croise, pas d'oiseau, pas de terre non plus ! Les couleurs de la mer, les couchers de soleil, les levers aussi !

    Le bateau a parcouru 3630 miles ! De Marseille à Lanzarote il en a fait 1306, de Funchal (île de Madère) à Malaga : 672, de Malaga en Italie : 844 etc ...

    Nous avons passé deux fois le méridien de Greenwich et avons dû changer l'heure à notre montre.

    Les mouvements du port quand il arrive, quand il accoste, l'arrivée du bateau pilote m'ont beaucoup intéressée.

    Si j'en refaisais une autre, je prendrais uniquement les navettes conduisant en ville (mais pas d'excursions ni de taxis) et mon temps pour visiter.

    Voilà, je vous présente une dernière fois le bateau ... de nuit.

    j'étais au pont n° 2 à la poupe du navire sous la dernière chaloupe (qui entre parenthèses peut accueillir 130 personnes)

    Au revoir au bateau de croisière

    Au revoir au bateau de croisière

    Au revoir au bateau de croisière

     

    Au revoir au bateau de croisière

    Au revoir au bateau de croisière

    Au revoir au bateau de croisière

    Les navettes et les jeeps qui attendent - je photographie du 9 ième pont

    Au revoir au bateau de croisière

    Au revoir au bateau de croisière

     

    des navires rencontrés dans les ports et la mer

     


    4 commentaires
  • Merci à mon cousin qui a trouvé "ses perles d'ados"

     

    - Quel  est le plus grand navigateur au monde ?

    - Internet  Explorer  !

    ------------------------------ ------------------

    -Quelle  est la capitale de Taïwan ?

    -  Made-In

    ------------------------------ --------------

    -  De quelle œuvre est issue la phrase "To be or not to  be" ?

    - De "Questions pour un  champion".

    ------------------------------ ---------------

    -  Quelle est la taille de Hong-Kong ?

    - 10 m,  peut-être plus ; il est très grand  !

    ------------------------------ ------------

    -  Qui était Léonard De Vinci ?

    - Un très grand  écrivain ; son œuvre principale est Da Vinci  Code.

    ------------------------------ -------------- 

    -  Qui était le Général de Gaulle ?

    - Un homme dans le  dictionnaire. Il fut un protestant très pratiquant,  catholique même.

    C'est pourquoi il a été enterré dans  un village avec deux églises, à  Colombay.

    ------------------------------ ------------

    -  Quelles sont les trois grandes périodes de l'humanité  ?

    - L'âge de la pierre, l'âge du bronze et l'âge de  la retraite. Ce dernier est le plus court je  crois.

    ------------------------------ ------------

    -  Comment est mort Napoléon ?

    - Il a été décapité,  comme Bonaparte et tous les rois,  d'ailleurs.

    ------------------------------ ---------

     

     


    5 commentaires
  • Malaga fut fondée par les Phéniciens au viiie siècle av. J.-C. sous le nom de Malakka au pied de la colline du Gibralfaro.  

    En 573 av. J.-C., la ville passe sous le contrôle des Carthaginois et le reste jusqu'en -219 où elle devient romaine à la suite des guerres puniques. La ville se développe, notamment grâce à son port. Sous Auguste, premier empereur romain, elle se dote d'un théâtre. La ville est connue pour ses exportations de garum vers Rome.

     Avec la décadence de Rome, Malaca est prise par les Vandales du roi Gondéric (vers 411 apr. J.-C.), puis par les Wisigoths du roi Wallia (vers 416).

     Au vie siècle, la ville est reconquise par l'empereur byzantin Justinien, vainqueur du roi wisigoth Agila Ier (551), puis reprise par les Wisigoths du roi Sisebut en 615.

    L'Alcazaba

    Prise une première fois en 716 par les Arabes, la ville est définitivement conquise en 743 et annexée à l'Émirat de Cordoue en 755. (en arabe : مالقة Mālaqah)

     En 858, Malaga est pillée par le chef viking Hasting.

     La période musulmane favorise le développement de la ville et de ses campagnes, grâce à l'amélioration de l'irrigation ébauchée par les Romains. Les forteresses de l'Alcazaba (à partir du xie siècle) et du Gibralfaro (xive siècle) sont construites.

    L'Alcazaba de Malaga fut construite sur les vestiges d'une forteresse romaine par la Taifa des Hammudites vers le xie siècle sous le règne de Badis ben Habus. Cette dernière protégeait la province de Grenade convoitée par les chrétiens. En plus de son rôle défensif, l'Alcazaba fut la résidence du gouverneur de la ville à l'époque musulmane1. À la suite de la prise de Malaga par les Rois catholiques en 1487, plusieurs rois y habiteront comme Philippe IV ou encore Charles III d'Espagne.

     

    Architecture

    L'Alcazaba de Malaga est construite sur une colline surplombant la ville et offre une vue sur la mer et sur l'actuel port. Elle fut autrefois reliée aux remparts de la ville aujourd'hui disparus. Ces derniers formaient une troisième paroi autour d'elle. L'enceinte est alignée de 30 tours barlongues et 20 portes fortifiées dans la pure tradition de l'architecture arabo-musulmane d'Occident.

     

    Les ruines du Théâtre romain datant du ier siècle apr. J.-C. furent utilisées par les Maures pour la construction de l'Alcazaba. Selon l'architecte restaurateur Leopoldo Torres Balbás, l'Alcazaba de Malaga est le modèle de l'architecture militaire de la période Taifa, avec ses doubles parois et ses nombreuses fortifications. Son seul parallèle est le Krak des Chevaliers en Syrie2. L'Alcazaba est aujourd'hui parmi les forteresses de l'Espagne musulmane les mieux préservées.

    L'entrée se fait depuis la "Puerta de la Bóveda" (la Porte de la Voute) bien qu'un ascenseur fut aménagé dans la calle Guillén Sotelo pour faciliter le passage. L'enceinte interne n'est accessible que par la Puerta de los Cuartos de Granada (Porte des quartiers de Grenade) qui protège l'aile ouest du palais. La brique et la pierre dominent sur les façades de l'enceinte. Des voies tortueuses jalonnées de fontaines se croisent dans des jardins de topiaire. Ces derniers, à travers la Puerta de las Columnas (Porte des Colonnes)N 1, permettent l’accès aux appartements du gouverneur. Autour des patios rectangulaires, dont le Patio de Armas (Cour d’Armes), se dressent de grandes salles aux plafonds en bois sculpté et aux murs ornés de stuc. À l'est se trouve la Torre del Homenaje (Tour de l'Hommage) semi en ruine où les rois Ferdinand et Isabelle père et fondateur dressèrent leur étendard après avoir assiégé Malaga en 1487.

     

    Les forteresses de l'Alcazaba à Malaga

    Les forteresses de l'Alcazaba à Malaga

    Les forteresses de l'Alcazaba à Malaga


    6 commentaires
  • Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

     

    L'amour porcelaine de J.H Fragonard 

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Jean-Honoré Nicolas Fragonard, né le 5 avril 1732 à Grasse et mort le 22 août 1806 à Paris, est un des principaux peintres classiques français du xviiie siècle.

    Peintre d'histoire, de genre et de paysages, il se spécialise assez rapidement dans le genre libertin et les scènes galantes, comme le montre son célèbre tableau Le Verrou.

     

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    son auto-portrait


    7 commentaires
  •  

    Le Ginkgo biloba (famille des Ginkgoaceae, dont il est l'unique représentant) est un arbre originaire de Chine, et qui a des origines très anciennes.. Il est classé parmi les conifères en dépit de son feuillage caduc qui ne ressemble aucunement à celui de ses congénères : les feuilles en éventail, souples et portées par un long pétiole, sont vert vif au printemps et en été, avant de prendre une somptueuse couleur jaune d'or à l'automne (ce qui a valu au gingko le nom d'"arbre aux 40 écus").

     

    Un très joli conifère sous mes fenêtres

    il pleut en Haute Normandie, çà se voit ?


    6 commentaires

  • 5 commentaires
  • La rose du samedi demandée par Jean Pierre - n° 32

    Quel joli petit coeur

     

    La rose du samedi demandée par Jean Pierre - n° 32


    4 commentaires

  • 7 commentaires
  • Novembre avec des hortensias !

    Novembre avec des hortensias !

    Novembre avec des hortensias !


    3 commentaires
  • allons faire la soupe à la courge butternut

    Préparation : 10 min

    Cuisson : 30 min

    Etape 1

    Faire bouillir environ 3/4 de litre d'eau avec le cube de bouillon de volaille.

    Etape 2

    Pendant ce temps, couper la courge en tranche de 3cm pour l'éplucher (c'est plus facile comme ça), enlever les pépins et la couper en morceaux pour les mettre à cuire.

    Etape 3

    Laisser mijoter jusqu’à ce que les morceaux soient bien cuits (un couteau doit rentrer dedans sans problème).

    Etape 4

    Ajouter la crème (4 cuillères à soupe) et mixer le tout, c'est prêt !

     

    Vous connaissez la butternot ?


    8 commentaires
  • en novembre : les 7 péchés capitaux

    Hyponymes

    avarice.

    colère.

    envie.

    gourmandise.

    luxure.

    orgueil.

    paresse

     


    4 commentaires