• Châlets devant l'Office du Tourisme

    Très déçues par le marché de Noël de Rouen ... certes, nous étions un mardi, froid mais ensoleillé. Pas de châlets place du Vieux Marché, la patinoire place de l'hôtel de ville de Rouen et le principal place de la cathédrale.

    Nous n'avons pas retrouvé l'ambiance des autres années ... Dommage !!! L'an passé, nous étions le 20 décembre ... Alors nous avons fait du lèche vitrines rue des Carmes, rue Ganterie etc

    L'abbaye St Ouen était ouverte, Anouchka l'a visitée. Nous avons photographié aussi des fontaines.

     

     


    6 commentaires
  • L'abbaye St Ouen de Rouen

     

    Les orgues

    Fondée vers 750, l'abbaye de Saint-Ouen fut l'un des plus puissants monastères bénédictins de Normandie. Après la Révolution, la municipalité s'installe dans l'ancien dortoir des moines, beau bâtiment classique du milieu du XVIIIe siècle. L'église abbatiale, que beaucoup de visiteurs prennent pour la cathédrale tant ses proportions sont majestueuses, se dresse au sein des anciens jardins du couvent. Bien que sa construction ait duré plus de deux siècles, l'édifice présente une remarquable unité car ses bâtisseurs successifs ont su rester fidèles au projet original. Saint-Ouen est ainsi l'un des rares exemples du gothique rayonnant.

    Ses proportions sont imposantes : 137m de long sous 33m de voûtes.

    L'intérieur vous émerveillera par son architecture élancée et sa luminosité exceptionnelle. Une série de 80 vitraux d'origines orne encore les trois niveaux de l'église. Le grand orgue, dernier des grands instruments réalisés par Cavaillé-Coll, autre titre de gloire de Saint Ouen, est l'un des instruments les plus enregistrés au monde.

     


    votre commentaire
  • Nés à Rouen,

    Pierre Corneille, le 6 juin 1606

    Nés à Rouen,

    François-Adrien Boieldieu, le 16 décembre 1775

    Nés à Rouen,

    Gustave Flaubert, le 12 décembre 1821

    chacun a un pont qui traverse la Seine

     


    3 commentaires
  • Le théâtre de Rouen

    et la statue de Pierre Corneille qui est né à Rouen

    Le théâtre de Rouen

    Sujet du thème d'Hauteclaire (communauté d'ombre et lumière du 4 décembre).

    Vers 1833, à la suite d'une souscription publique, on chargea le sculpteur David d'Angers de la conception d'une statue de Corneille. La fonte fut assurée par Honoré Gonon par le procédé de la cire perdue. Il fut décidé de la placer au milieu du nouveau pont de pierre (le "pont Corneille"), à l'extrémité de l'île Lacroix.  

    La statue subsista après la destruction du pont en juin 1940. Mais les Allemands avaient décidé la récupération des métaux non ferreux pour alimenter leur industrie de guerre. L'architecte de la ville et l'entrepreneur chargés de l'enlèvement trouvèrent le moyen de la sauver. Les Allemands leur avait facilité la chose en estimant le poids à 1,5 tonne alors qu'elle en faisait presque 5. Comme le palan mis en place supportait 2 tonnes, la statue tomba dans la Seine. Il fallut longtemps pour la découper et la remonter. On en profita pour mouler les éléments. Et le jour du départ pour l'Allemagne, le camion tomba en panne…  

    Il était prévu de remonter la statue au même endroit. Mais le nouveau pont Corneille n'avait rien à voir avec l'ancien. On décida donc de remonter la statue devant la façade du Théâtre des Arts. L'inauguration eut lieu le 29 octobre 1957.

     


    8 commentaires
  • Les papillons du pont Gustave Flaubert

    Voici le pont avec les voiliers de l'Armada (cette photo ne m'appartient pas)

    Les papillons du pont Gustave Flaubert

    Les papillons du pont Gustave Flaubert

    Les papillons du pont Gustave Flaubert

     

    Il s'agit d'un pont levant d'une portée de 120 mètres et d'une hauteur totale de 86 mètres, soit le 3e bâtiment le plus haut de Rouen après la Cathédrale Notre Dame de Rouen et la Tour des archives. Le tirant d'air est de 7 mètres lorsque le tablier est en position basse, compatible avec le passage de péniches, et de 55 mètres au-dessus de la Seine en position haute. Ses caractéristiques en font le plus haut pont levant au monde. Il relie l'A150 au nord (direction Barentin/Dieppe) à la rocade sud de Rouen qui rejoint l'Autoroute de Normandie. Sa longueur totale, y compris les viaducs d'accès, est de 670 mètres.

    Le tablier double, long de 120 mètres et pesant deux fois 1 300 tonnes, est supporté par quatre pylônes (jumelés deux à deux) implantées dans le lit de la Seine. Il se lève en douze minutes, d'après les prévisions en moyenne une trentaine de fois par an, notamment pour laisser le passage aux voiliers de l'Armada qui reviennent périodiquement à Rouen et aux paquebots de croisière qui accostent au centre ville (terminal près du Pont Guillaume le Conquérant).
     
    Les papillons sont au dessus des piles et de chez moi, par temps clair, je les aperçois.
     
     

    1 commentaire
  • Le Gros Horloge à Rouen

    Le Gros Horloge à Rouen

    Le Gros Horloge à Rouen

    Le Gros Horloge à Rouen

    Le Gros Horloge à Rouen

    Un cadran de chaque côté de la voûte mais avec une seule aiguille terminé par un mouton doré.


    4 commentaires
  • Un des voiliers de l'Armada 2013

    Le Belem, le plus ancien 3 mâts barque français (1896) - 51 mètres

    La devise du Belem est : Favet Neptunus eunti ! (Neptune favorise ceux qui partent).

    L'armada 2013 : moins 260 jours

    A la barre du 4 mâts goélette portugais : le Créoula qui fait 67.4 mètres

    Vous ne verrez pas ce "marin", il a 18 ans de plus ...

     L'Armada 2013 aura lieu du 06 au 16 juin 2013 à Rouen. Un très joli spectacle ! Un feu d'artifice tous les soirs ...

    Je sais, nous avons le temps d'y penser !!! Sauf si vous voulez retenir une/des chambres dans un hôtel rouennais ou dans l'agglomération.

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique