• Sur la commune de Darnétal près de Rouen

    Un repas partage avec des copains, dans une salle chauffée (très appréciable) puis une balade le long du Robec où nous avons vu divers moulins, grandes anciennes manufactures, un four à pain.

    Une animation avait été demandée ... Claudine et moi nous avons fait joué petits et grands !

    Le nom du ruisseau (hydronyme) est attesté au Moyen Âge sous les formes Rodobech vers 1020 et Rodhebec en 10243 et présente une homonymie avec Rødbæk au Danemark.

    L'appellatif toponymique bec, issu du vieux scandinave, est à l'origine du nom de nombreux cours d'eau, villages et villes de Normandie en -bec ou plus simplement le Bec (cf. Bolbec, Orbec, le [ou la] Sébec, le Bec-Hellouin, Foulbec, Houlbec, etc.5). 

     

    Le Robec prend sa source à Fontaine-sous-Préaux, petite commune située à l'est de l'agglomération rouennaise, concentrant les eaux de ruissellement provenant du plateau.

    Il s'écoule ensuite, selon une direction générale Nord / Sud, jusqu'à Darnétal dans une vallée présentant encore un caractère rural malgré une forte densification de l'habitat urbain. À partir de son entrée dans cette dernière commune, le cours d'eau pénètre dans une zone fortement urbanisée qui présentait autrefois une très forte concentration d'entreprises industrielles. Au niveau de la rue Charles Benner, les eaux du Robec se mêlent à celle d'autre petite rivière, l'Aubette.

    Au delà de cette confluence, le tracé devient complexe car même si les eaux sont mélangées, il subsiste deux lits ; le lit mineur, au sud, étant appelé Aubette, le lit majeur, au nord, Robec.

    Peu après, en aval, près du moulin de Saint-Paul, se situe un ancien système de partage des eaux dénommé le Choc où des vannages permettent un transfert des eaux des deux rivières. Passés, ce lieu, le Robec et l'Aubette reprennent chacun un cours spécifique, le premier nommé longe la rue des Petites-Eaux-du-Robec, pénètre à Rouen suivant un cours ancien et artificiel jusqu'à la place Saint-Hilaire. Au-delà de cette dernière, le Robec coule dans des canalisations souterraines en centre-ville de la métropole normande avant de se jeter dans la Seine, en face de l'île Lacroix, après un cours de 9,3 km.

    La rivière, partiellement recouverte en 1880, a été définitivement enterrée entre 1938 et 1941, c'est-à-dire canalisée et détournée dans des conduits enfouis sous terre. Cependant, un cours d'eau artificiel, actionné par un système de pompe et alimenté par l'eau de la ville, a été reconstitué rue Eau-de-Robec en surface de son cours traditionnel.

    La roue du moulin de la Pannevert

    ce moulin est le plus ancien des 18 qui ont été implantés sur le Robec, pour actionner selon leur destination, des meules à grains, des broyeurs d'écorces ou de racines comme la garance (pour le tannage), des machines à coudre. 

    Rénové suite à un incendie il y a deux ans, le Centre d'Histoire Sociale a su lui donner une seconde vie et organise tous les 1ers et 3èmes vendredi du mois, des ventes de pains et brioches ouvertes a tous.

    le 6 mai la prochaine fois !!!

    L'une des animations : envoi de lanterne volante céleste thaïlandaise en papier de riz, dans le ciel 

    en souvenir d'un fait marquant : ici, le ballon monté Armand Barbès de Gambetta fit une pause avant de repartir sur Nevers, c'était pendant la guerre de 1870.

    Sur la commune de Darnétal près de Rouen

     

    Pendant le siège de Paris, 663 ballons montés transportèrent 164 passagers (dont Gambetta), 381 pigeons, 5 chiens et plus de 2 millions de lettres, soit environ onze tonnes de courrier.

    Selon les vents dominants, et la nécessité de départs ne pouvant attendre des vents favorables, certains ballons arrivèrent en Norvège, en Allemagne ou tombèrent dans l'Atlantique (deux disparitions), mais la plupart atterrirent en province. Cinq des ballons seront capturés par l'ennemi.

    Notons que les ballons étaient la seule manière de communiquer avec la province, toutes les autres méthodes ayant échoué (piétons, bateaux, sous-marins, scaphandres, électricité, etc.).

    Le seul autre moyen qui ait fonctionné était le retour des pigeons voyageurs, qui transportaient des quantités importantes d'informations, grâce aux microfilms qu'ils emportaient. Malheureusement, beaucoup d'entre eux n'arrivèrent jamais.

    « Au jardin du cloître de l'ancienne chartreuseMerci Béa ! »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Avril 2016 à 21:07

    Magnifique billet, merci pour ce partage.

    Quand je lis le nom de Darnétal, mon cœur se serre, en effet c'est de là que mon grand-père est parti prisonnier en Allemagne en 40 ...

    Bonne semaine

    Bisous bisous

    lili

    2
    Lundi 25 Avril 2016 à 06:37

    superbe, j'aime cet endroit vu tes photos ! bonne journée

    3
    Lundi 25 Avril 2016 à 08:28

    Bonjour …
    Magnifique en droit pour partager un repas entre copains …
    Étonnant que ce ruisseau aussi court débite autan d'eau pour faire tourner cette grande roue …
    Très beau four à pain ! Et dire que je passe régulièrement à coté par la 4 voies ...

    Bonne journée … Amicalement … Claude

    NB : Maintenant je suis ici : http://www.les-mauges.fr/ 
    Mes archives restent là : 
    http://les-mauges-en-anjou.eklablog.com/ 

      • Lundi 25 Avril 2016 à 11:21

        Le Robec fait 9 kms de long.

    4
    Lundi 25 Avril 2016 à 13:17

    J'adore cette balade le long du Robec, avec mon mari on y va de temps en temps et c'est un grand plus lorsque l'on a la possibilité d'y acheter un bon pain tout chaud au "four à pain". De temps en temps il y a des expositions sympas au "moulin de la Pannevert".

    Biz. ALine

    5
    Lundi 25 Avril 2016 à 13:23

    happymerci pour ce beau reportage bien expliqué....quelle est belle la roue du moulin et le long de ce ruisseau ce doit être agréable.......et pour conclure le lâcher de lanternes......

    passe une bonne journée ...gros bisous

    6
    capsulette
    Lundi 25 Avril 2016 à 14:13

    Tu a passé une superbe journée et au chaud pour le repas c'est appréciable ! J'aime la roue du moulin , le four a pain ,  la vente de pain de temps en temps c'est super :) L'hommage est touchant et en lisant ce récit j'apprends beaucoup )

    Bonne après midi Lydie merci pour ton reportage :) bisous

    Superbe photo !! en haut headler  cool

    7
    Lundi 25 Avril 2016 à 16:05

    Sacré cote à Darnétal !!!

    Bonne semaine

    8
    domi
    Lundi 25 Avril 2016 à 21:28

    ET POURTANT j'étais connectée en arrivant chez toi,je suis bien ré inscrite à ta newsletter .....sarcastic eh bien,me voilà à nouveau déconnectée grr........marre ! mad Le site débloque depuis ce matin,site en maintenance,blogs introuvables,coms qui ne s'enregistrent pas ou disparaissent ,ras le bol ! beurk Je connais bien ce coin et je suis contente,lydie,que tu aies réussi tes actions ,j'ai souri en t'imaginant avec ta bassine vert salade :)  Plein de bisous de domi fatiguée aujourd'hui ,très .....normal ! ♥

    9
    Mardi 26 Avril 2016 à 05:44
    CathyRose

    Une jolie balade le long du Robec que je ne connais pas, pourtant je n'en suis pas si loin ! Et merci pour les explications, je sais maintenant d'où vient le nom Orbec !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    10
    Mardi 26 Avril 2016 à 12:17

    Jolie ballade, et en plus tu nous en apprends des choses ! ... Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :