•  Amédéo Modigliani est né en Italie en 1884. Quatrième enfant d'un homme d'affaire ruiné, il a une enfance pauvre, marquée par la maladie. Il vient à Paris à 22 ans après avoir étudié ses classiques en Italie. En 1906, la période artistique est riche de mouvements comme le fauvisme, le cubisme ou le surréalisme. Mais le jeune peintre ne veut pas être classé dans l'un de ces mouvements, définissant des limites. Il reste inclassable, insistant obstinément sur sa différence. C'est à ce moment que Modigliani se construit un personnage et cultive sa réputation de consommateur effréné d'alcool et de drogue... Une sorte de prince des vagabonds.

    Peintre de nus, de portraits, dessinateur et sculpteur, il choisit ses modèles parmi ses amis dans les cafés de Montparnasse ou parmi les gens du peuple dans les rues de Paris.  Il a une maîtrise de la couleur qui lui est propre. Sa peinture recherche un idéal parfois religieux dans ses portraits où les visages ressemblent à des masques et où les formes sont étirées.

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Amedeo Clemente Modigliani, né le 12 juillet 1884 à Livourne et mort le 24 janvier 1920 à Paris, est un peintre figuratif et sculpteur italien de l'École de Paris. Wikipédia

    Date et lieu de décès : 24 janvier 1920, Paris

    Exposée : National Gallery of Art, Art Institute of Chicago, PLUS

    Influencé par : Henri de Toulouse-Lautrec, Paul Cézanne, Constantin Brâncuși, Auguste Renoir, Pablo Picasso

     

    La femme au collier


    6 commentaires
  • Reflets

     

    Rendez vous REFLETS du :

     

    17 mai 2018  

     

    géré par Annie http://instantsdevie54.canalblog.com

    des chats, des chats dans une vitrine de Rouen

    Reflets dans le plus petit fleuve de France à Veules-les-Roses


    8 commentaires
  • Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

     

    La maison du fond est celle de Claude Monet (à visiter)

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

     

    La tombe de Claude Monet (dans le village de Giverny)

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Je me suis trompée de titre c'est Giverny par Lydie Milfontaines

    toutes les photos ont été faites en mai par mes soins

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    il pleut ce jour, en Normandie !


    7 commentaires
  • Un tableau de Monet et pourquoi pas deux ... sur les iris 

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

     

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le deuxième tableau, je l'ai eu dans ma chambre pendant de longues années !

    en POSTER bien entendu

     

    Des amies sont allées à Giverny le 1er mai pour la première fois, elles restent enchantées comme je l'ai été ! Je vous laisse admirer

     


    7 commentaires
  • Le peintre : Eugène Boudin

    Des lavandières


    8 commentaires
  •  

    La photo préférée d'Anika

     

    La photo préférée d'Anika

    La photo préférée d'Anika


    2 commentaires
  •  

    Alfred Sisley, né le 30 octobre 1839 à Paris, et mort le 29 janvier 1899 à Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne), est un artiste peintre et graveur britannique, rattaché au mouvement impressionniste et vivant et travaillant principalement en France.

    Il effectue une démarche pour obtenir la naturalisation française, interrompue par sa mort à l'âge de 59 ans d'un cancer de la gorge. Le succès, qu'il n'a pas connu de son vivant, va alors survenir.

     

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Moret-sur-Loing


    20 commentaires
  • Rendez vous REFLETS du :

    19 avril 2018  

    géré par Annie http://instantsdevie54.canalblog.com

    Reflets à Fécamp

     

    Château de Valanjou, arbres, nuages tout est tombé dans le Layon

    Milfontaines - http://milfontaines.eklablog.com


    4 commentaires
  • Le Radeau de La Méduse est une peinture à l'huile sur toile, réalisée entre 1818 et 1819 par le peintre et lithographe romantique français Théodore Géricault (1791-1824). Son titre initial, donné par Géricault lors de sa première présentation, est Scène d'un naufrage.

    Ce tableau, de très grande dimension (491 cm de hauteur et 716 cm de largeur), représente un épisode tragique de l'histoire de la marine française : le naufrage de la frégate Méduse, qui s'échoue sur un banc de sable au large des côtes de l'actuelle Mauritanie, le 2 juillet 1816. Au moins 147 personnes se maintiennent à la surface de l'eau sur un radeau de fortune et seuls quinze embarquent le 17 juillet à bord de L’Argus, un bateau venu les secourir.

    Cinq personnes meurent peu après leur arrivée à Saint-Louis du Sénégal, après avoir enduré la faim, la déshydratation, la folie et même le cannibalisme. L’événement devient un scandale d'ampleur internationale, en partie car un capitaine français servant la monarchie restaurée depuis peu est jugé responsable du désastre, en raison de son incompétence.

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

    Le radeau de La Méduse

    Le tableau du samedi géré par Lady Marianne

     

    Il est né à ROUEN en 1791

    mort à Paris en 1824 à l'âge de 32 ans

     

     Peintre, sculpteur, dessinateur, lithographe

     


    9 commentaires
  • Yves KLEIN

    Yves Klein naît le 28 avril 1928 à Nice, de parents tous deux artistes. Son père, Fred Klein, est un peintre figuratif qui expose dès le début des années trente, et sa mère, Marie Raymond, peintre abstrait géométrique, est largement reconnue à partir de 1945. Cet environnement le familiarise très tôt avec le milieu artistique, mais Yves Klein s’oriente tout d’abord vers une autre carrière.

     

    S’il peint spontanément depuis son adolescence, c’est en subordonnant la peinture à d’autres activités. 

    Yves Klein découvre en 1947 la mystique des Rose-Croix. Les monochromes qu’il peint deviennent, pour lui, des objets de culte. Il lit régulièrement la Cosmogonie, texte fondateur de l’ordre de Max Heindel. Cet ouvrage enseigne la connaissance par l’imagination, considérée comme la plus puissante des facultés humaines. Aussi, lorsqu’en 1958, Klein lit L’Air et les Songes, du philosophe Gaston Bachelard, il y décèle un écho à sa propre pensée.

    C’est à partir de 1955 que Klein présente ses travaux dans un cadre artistique : il expose au Club des solitaires de Paris des monochromes de différentes couleurs, sous le titre Yves, peintures. Il y rencontre le critique d’art Pierre Restany avec lequel il collaborera toute sa vie : sa carrière de peintre est lancée.

    En 1957, il entame son "époque bleue", choix de couleur confirmé par son voyage à Assise où il découvre les ciels de Giotto. Il reconnaît en lui le véritable précurseur de la monochromie bleue qu’il pratique : uniforme et spirituelle. Klein met radicalement en œuvre cette monochromie bleue qu’il perçoit chez Giotto, notamment grâce à la texture si particulière de sa peinture qui fait l’objet d’une formule originale, validée en 1960 par l’Institut National de la Propriété industrielle : cette peinture est ce qu’il appelle l’IKB (International Klein Blue). Dès lors artiste de renommée mondiale, il participe à la fondation du Nouveau Réalisme avec notamment Restany et Arman, tout en poursuivant ses recherches personnelles.

     

    Mais les monochromes bleus ne sont qu’un aspect de son travail qui se déploie à travers différentes techniques. A partir de 1960, Klein utilise l’or, le feu, et met en place des œuvres rassemblant une trilogie de couleurs bleue, or et rose. En 1961, il réalise un ex-voto en forme de triptyque qu’il dédie à Sainte Rita ; il organise la même année une exposition en Allemagne, à Krefeld, où il répartit les trois couleurs dans l’espace ; il les utilise pour les faire-part de son mariage avec Rotraut Uecker en janvier 1962 qu’il métamorphose ainsi en œuvre d’art.

     

    Il meurt d’une crise cardiaque en juin 1962.

     


    11 commentaires
  • Rendez vous REFLETS du :

    5 avril 2018  

    géré par Annie http://instantsdevie54.canalblog.com

    Reflets du 1er avril géré par Annie

    Mon ombre sur une fontaine de Rouen

     

    Milfontaines - http://milfontaines.eklablog.com

     

     


    13 commentaires
  • La photo préférée d'Anika

     Je te souhaite plein de participants !

    La photo préférée d'Anika

     

    C'est un arbre que j'ai photographié dans un ancien couvent près

    de la fontaine Jean Baptiste de la Salle

    et de l'église St Clément (Rouen rive gauche)


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique