• Des tiges verticales non ramifiées portent au printemps de fin mars à mi-mai 3 bractées verticillées, bien découpées, et en leur centre une unique fleur, de 3 à 5 cm de diamètre. La fleur possède 6 à 9 tépales (sépales en forme de pétales) ovales blancs à l’intérieur, et rosés à l’extérieur. La fleur s’ouvre à la lumière et suit la direction du soleil. Elle se referme le soir, ou en cas de pluie, évitant de s’abimer avec l’eau en s’inclinant gracieusement sur le côté. Toutes les fleurs étant orientées de même manière, un tapis d’anémone des bois est particulièrement harmonieux.

    Le rhizome de l’anémone sylvie est charnu et cassant, il ne grandit que de quelques centimètres par an. Il court juste au-dessous de la surface de la terre. Après la floraison, il émet de nombreuses feuilles à trois folioles découpées légèrement velus.

     

    Anémone Sylvie

     

     

     

     


    6 commentaires
  • Au jardin des oiseaux en avril 2016

    Lui : dis, pourquoi tu ne veux pas faire un câlin dans le cerisier à côté (voir la 1ère photo)

    Elle (un peu chechotte)  : Il y a déjà des moineaux ... pas discrets !

     

    Au jardin des oiseaux en avril 2016


    6 commentaires

  • 5 commentaires
  • Paons de Clères (3)

     Le paon à une aigrette sur la tête, il criaille à 1 km à la ronde

    Paons de Clères (3)

    Paons de Clères (3)

    Paons de Clères (3)

    Paons de Clères (3)

    je n'en avais jamais vu autant ! Ils criaient tous "léon, léon" ! sauf celui-là qui, visiblement, voulait manger dans mon sac et me sauter sur les genoux !

    Il est différent des autres ... avez-vous vu ?

    Paons de Clères (3)


    14 commentaires
  • Fleurs à Clères

    Fleurs à Clères

    Fleurs à Clères

    Fleurs à Clères

    Fleurs à Clères

    Fleurs à Clères

    Fleurs à Clères


    6 commentaires
  • la suite à demain ...

    Nous étions au parc zoologique de Clères (Seine Maritime)


    1 commentaire
  • "24 heures photo" chez Patricia 

    http://www.chemindetables.over-blog.com

     La végétation met les bouchées doubles

    La végétation met les bouchées doubles


    14 commentaires
  • Je cherchais de l'ail des ours quand je me suis aperçue que les jacinthes sauvages commençaient à fleurir. 

    La Jacinthe des bois ou Jacinthe sauvage (Hyacinthoides non-scripta) est une espèce de plante vivace. Elle appartient à la famille des Liliaceae selon la classification classique. La classification phylogénétique la place dans la famille des Hyacinthaceae (ou optionnellement dans celle des Asparagaceae).

    Noms régionaux : Elle est encore appelée « jacinthe sauvage », « scille penchée », « petite jacinthe », « endymion penché », « muguet bleu ». 

    Elle forme dans les sous-bois de grands tapis bleus à la floraison.

    Un intrus parmi les clochettes

    d'un joli blanc, je suis le lamier, je ne pique pas ! Pas besoin de plantain pour apaiser

    mes piqûres !


    5 commentaires
  • Dans mon quartier, un peu de vert et blanc

    Dans mon quartier,

    Dans mon quartier,

     Seuls vestiges du manoir (lire en dessous)

     A deux pas de chez moi,

    Son histoire commence aux alentours de 1160. Henri II de Plantagenet, duc de Normandie et roi d’Angleterre, décide de faire aménager un manoir dans son vaste domaine de chasse dans la forêt du Rouvray, à Quevilly. La chapelle seigneuriale fait partie de cet ensemble et elle est placée sous le vocable de Notre-Dame de la Vierge et est réservée à l’usage de Henri II et de son épouse Aliénor d’Aquitaine.

    Le bâtiment est long de 84 mètres pour une largeur de 9 à 7 mètres trente. Il se compose d’une nef unique terminée par un chœur construit en pierres calcaires. L'architecture de la chapelle est du style roman (arcatures en plein-cintres ornés de zigzag) et du style gothique (voûte d’ogives dans le chœur).  

    La chapelle possédait un clocher mais il a disparu au cours du temps.

    A deux pas de chez moi,


    16 commentaires
  • Nous voulons vous dire que chez Milfontaines ... Adblock bloque les intrus

    mais pour continuer à nous voir, je vous indique la nouvelle adresse :

    http://www.milfontaines.com

    n'oubliez pas de vous ré-inscrire à la newsletter ! Merci !

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  • Une vingtaine de pigeons ramiers

    Une vingtaine de pigeons ramiers

    Une vingtaine de pigeons ramiers

     

    Pigeon ramier

     Columba palumbus

    Ordre des Columbiformes –Famille des Columbidés

    QUELQUES MESURES : 

    L : 41-45 cm

    Poids : 284-690 gr

    DESCRIPTION DE L’OISEAU : 

    Le Pigeon ramier est le plus grand des Columbidés européens. Cet oiseau migrateur est un gibier renommé pendant ses migrations, lorsqu’ils se rassemblent pour se nourrir dans les champs moissonnés.

    Ce grand pigeon a le plumage gris bleuâtre dans l’ensemble, légèrement plus terne sur les ailes. Les rémiges primaires sont noires avec des liserés blanchâtres. On peut voir une bande blanche lorsque l’aile est déployée, sinon, c’est juste une bordure blanche à la pliure de l’aile fermée. La queue est grise avec une bande terminale blanche. 

    Sur les parties inférieures, la poitrine est rose-mauve, devenant blanc-crème sur l’abdomen. Les flancs sont gris pâle.

     

    Ils étaient dans le parc boisé des Chartreux, ils m'ont intriguée ... je n'en avais jamais vus !


    7 commentaires
  • Nature dans mon quartier,

     Le mahonia du collège Diderot

    Nature dans mon quartier,

     Des ficaires, des ficaires


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique